Devenez mécène

Entrelacs Chapitre 2

 

Présentation

Les entrelacs induisent une pluralité : on ne peut d’ailleurs pas employer « entrelac » au singulier. 
Dans cette création en duo, qui a vu le jour avec le saxophoniste Alexandre Augé en 2014 (Entrelacs – chapitre 1), c’est aussi cette idée qui émerge, celle qu’à deux on s’influence, on se questionne, on se construit, et on tisse au fur et à mesure une trame riche de la diversité des langages qui la composent. Le singulier surgit de cette rencontre, où enchevêtrement, imbrication, propositions qui s’enroulent, se détachent, se tendent, se complètent, s’échangent, aspirent à l’harmonie du corps et des sons.

Chaque matériau de langage révèle un tissage intrinsèque fort : les sons se mêlent tant par leurs influences que par leurs textures, leurs volumes, leurs intensités, ils sont à la fois organiques et suaves, complexes et foisonnants ou simplement solitaires. La danse fait ressurgir des influences esthétiques issues de la danse classique et du flamenco. Pour autant, elle ne se classe ni dans l’une ni dans l’autre, mais bien sur une passerelle reliant l’aérien et le terrien, la force et la fragilité, la fluidité et la contrainte.

Les gestes musical et dansé appellent l’imaginaire et racontent une histoire universelle, jouent avec les émotions ; le mouvement se suspend et s’accélère, se détend et s’immobilise, devient rythme et silence. Le spectacle fait ressentir ce perpétuel relief qui donne à l’acte musical et dansé toute son intensité et toute sa profondeur. C’est en maniant la matière des sons, des lumières, des corps, des espaces ici et maintenant, que le duo s’inscrit délibérément dans l’entre-là.

« Entre là », n’est pas un ordre mais plutôt une invitation à partager l’univers de l’autre. Comme une fenêtre qui s’ouvre sur l’explorable, cette création est une passerelle sensible entre les artistes eux-mêmes et le public, un lien artistique et humain avant tout.

Entrelacs – chapitre 2 (2019)

L’induction d’un mouvement continuel, d’une organicité malléable qui constitue l’argument-même de cette création, ne peut fondamentalement s’installer dans une fixité ; comme les entrelacs qui se mêlent et qui mutuellement s’ajustent au fur et à mesure de leur progression, le spectacle proposé se métamorphose, évolue, et met en lumière une nouvelle version pour cette création 2019. Ainsi, pour Entrelacs – chapitre 2, Paola Maureso a fait appel à Sylvain Guerrier, musicien multi-instrumentiste, avec qui les entrelacs s’effilent du chapitre 1, se muent et tissent un nouveau chemin...

Un lien à la nature vivace...

Entrelacs – chapitre 2, c’est l’histoire d’une rencontre ; humaine, artistique, et universelle. Pour ce chapitre, Joseph Maureso a conçu une scénographie exclusivement constituée de roseaux séchés.
Les roseaux, tiges sauvages vivant en groupe, sont sujets au souffle et à la percussion, jouent avec le vent par leur flexibilité et s’érigent vers le ciel. Métaphore poétique de l’Homme au sein du groupe, marque signalétique d’un territoire, les roseaux s’élèvent et s’adaptent.

Entrelacs 2, c’est une journée qui s’écoule, un ciel qui s’éclaircit et s’assombrit, qui gronde en nous tous et au-dehors, un vent qui nous bouscule, une pluie qui nous calme ou nous agresse. La nuit nous révèle et nous offre un nouveau jour peuplé de nouvelles sensations. La danse, souple, végétale et animale, forme le corps à des natures changeantes, et la musique, à vent (clarinette et saxophone) et à percussions, s’acclimate à cette météo variable. Nous nous rencontrons, nous croisons, créons du rythme – ce rythme propre à la communauté selon Rainer Maria Rilke – respirons en harmonie, et tout en constituant notre terreau fertile aux entrelacs, nous créons des rêves et des possibles.

Vidéos

Entrelacs chapitre 2

Teaser graphique

Distribution
  • Auteur : Paola Maureso
  • et
  • Sylvain Guerrier
  • Metteur en Scène : Paola Maureso
  • Scénographie : Joseph Maureso
  • Costumes : Evelyne Maureso
  • Avec
  • Paola Maureso
  • et Sylvain Guerrier
Représentations

Théâtre de l'Usine, Saint-Céré
  • samedi 25 janvier 20h30
Tarifs

Tarif C Placement libre
Plein 12 €
Découverte / Réduit 10 €
Passion / Réduit + 8 €
Jeune 5 €
Informations pratiques / abonnements

Tarif découverte / réduit : abonnés Découverte, groupe à partir de 10 personnes, comité d’entreprises, personnes handicapées
Tarif passion / réduit + : abonnés Passion, demandeurs d’emploi, intermittents du spectacle
Tarif Jeunes : moins de 18 ans et étudiants moins de 25 ans

Abonnement Découverte : abonnement nominatif 4 spectacles minimum. Cet abonnement vous donne droit au tarif découverte.
Abonnement Passion : abonnement nominatif 8 spectacles minimum. Cet abonnement vous donne droit au tarif passion.
Le + de l’abonnement Passion : faites découvrir le Théâtre de l’Usine à un de vos ami, il profite du tarif réduit sur un des spectacles de votre abonnement !

Réserver

Archives

- saison 2018/2019
- saison 2017/2018
- saison 2016/2017
- saison 2015/2016
- saison 2014/2015
- saison 2013/2014

© 2013 Opéra Eclaté - Création PIXBULLE