Devenez mécène

Yves Jamait Parenthèse acoustique

En partenariat avec l'association Arcade 

C'est une parenthèse acoustique dans la lignée de "je me souviens" et en attendant le prochain album prévu pour l'automne 2018. Une occasion pour moi de revisiter les anciennes chansons dans leurs tenues originelles et de proposer une ou deux nouvelles dans leur actuelle nudité.

Une formation trio avec Didier Grebot et Samuel Garcia pour aller au plus proche des compositions et des gens. Bref, une possibilité de rencontre plus direct, plus frontale avec le public en attendant un nouveau spectacle avec toute l'équipe au tour des prochaines créations...

A très vite! Courage!

Yves Jamait

 

C’est juste une parenthèse,
Juste un moment de pause,
Juste se mettre à l’aise
Et qu’alors on propose
Des chansons naturelles,
A peine maquillées,
Au son originel
Et qu’ainsi dénudées
Elles se frottent sur le corps
De nos vieux souvenirs
Et fassent revivre encore
Le meilleur et le pire.
Et c’est alors qu’ensemble
On se sentira proche
Et que la vie nous sembl-
-era un peu moins moche
Que nos cœurs acoustiques
Feront à l’unisson
La plus belle des rythmiques
Sur le plus beau frisson.
C’est juste une parenthèse,
Juste un moment de pause.

Yves Jamait

Devenu artiste sur le tard Yves Jamait a cependant toujours vécu en chansons. Toutes les chansons, sans distinction, sans se demander ce qu’il faut ou ce qu’il ne faut pas écouter, mais prenant tout ce que la musique des années 60 et 70 lui donne. Et si justement cette époque lui fait évidemment entendre des tubes qu’il peut encore chanter par cœur aujourd’hui, elle ne lui offre cependant pas que des bluettes ou des saucissons sans saveur, mais aussi ces premières interrogations et ses premières prises de position (avec Maxime le Forestier, Moustaki, Béranger, Tachan, Greame Allwright, Renaud, Thiéfaine, Casthélémis, etc…). La chanson pour lui devient celle qui interroge, qui offre ce que les études ne lui ont pas donné et lui donne envie d’en savoir plus sur des sujets dont personne ne lui parle. Les mots résonnent dans son cœur, dans sa tête, dans son corps et déjà il rencontre Nietzsche sans le savoir pensant certainement au fond de lui que « sans musique la vie serait une erreur ». Très logiquement alors, quand les mots arrivent sous sa plume et que le succès le porte à travers cinq albums et quelques centaines de milliers de disques vendus, on comprend que pour lui la chanson ne peut pas être qu’une affaire d’industrie mais aussi une arme et une amie essentielle pour traverser cette chienne de vie qu’il chante depuis toujours. C’est ce qu’il nous livre aujourd’hui encore : « Je prends la vie comme elle est, ici et maintenant, sans lui trouver d’autres raison que d’être en devenir, sans écouter les affabulations malsaines de prédicateurs et autres prophètes bouffis d’obscurantisme qui croupissent dans leur certitude… et j’avance, je bouge, je me meus, je change, je vis quoi !! ». Comme Ferré chantait de la poésie pour tous, Jamait cite de la philosophie sous une plume affinée pour le plaisir de tous ceux qui le suivent et dans la plus belle tradition de la chanson.

Distribution
  • Chant, guitares : Yves Jamait
  • Percussions : Didier Grébot
  • Accordéon, claviers : Samuel Garcia
Représentations

Théâtre de l'Usine, Saint-Céré
  • samedi 07 avril 20h30
Tarifs

Tarif A Placement libre
plein 19 €
réduit 16 €
abonnés 14 €
jeunes 5 €
Abonnements

Carte Liberté : 12€. Avec cette carte fidélité profitez du tarif réduit sur tous les spectacles de la saison d’hiver, en réservant tout au long de l'année.

Carte Passion : Pour 8 spectacles minimum achetés en une seule fois, vous bénéficiez de la carte Passion qui vous donne droit au tarif abonné sur tous les spectacles de la saison d’hiver, à des invitations surprises, des rencontres avec des artistes, des répétitions, des sorties de résidence…

Archives

- saison 2016/2017
- saison 2015/2016
- saison 2014/2015
- saison 2013/2014

© 2013 Opéra Eclaté - Création PIXBULLE