Eva Zavaro

Eva Zavaro

"Raconter et émouvoir » ; telle est la mission de la musique pour Eva Zavaro. Née en 1995 au sein d’une famille franco-polonaise, elle est l’une des violonistes les plus brillantes de sa génération. Amoureuse de la musique, elle « joue avec le cœur » (Ivry Gitlis) dans de nombreux pays, en soliste ou chambriste, partageant la scène avec des musiciens renommés. Après ses études au CNSM de Paris (avec Roland Daugareil, Suzanne Gessner et Christophe Poiget), elle s'est perfectionnée auprès de Julia Fischer à la Hochschule für Musik de Munich. Elle est nommée dans la catégorie « Révélation Soliste Instrumental » des Victoires de la musique classique 2021. En 2018, elle remporte le Premier Prix du Concours International Johannes Brahms en Autriche ainsi que le Prix Vadim Repin pour la meilleure interprétation de Mozart. Elle s’est vue distinguée du prix Georges Enesco 2016 de la SACEM.

À 14 ans, Eva s’est produite en tant que soliste avec le London Symphony Orchestra sous la direction de Sir J.E. Gardiner à la Salle Pleyel. Depuis, son violon l’a emmenée en Allemagne, Pologne, République Tchèque, Russie, Japon, États-Unis, Espagne, Pays-Bas… Elle joue au Rudolfinum de Prague dans le Poème de Chausson et Tzigane de Ravel, interprète le Triple Concerto de Beethoven accompagnée par l’Orchestre de Paris, dirigé par Alain Altinoglu, dans l'émission "Fauteuils d'Orchestre". Elle collabore plusieurs fois avec l’Orchestre de Pau Pays de Béarn et Fayçal Karoui. En 2019, elle a fait ses débuts à la Philharmonie de Berlin accompagnée du Potsdamer Kammerorchester dans deux concertos de Mozart et Bach. En mars 2021 elle a débuté à la Philharmonie de Paris avec l’Orchestre de Paris dirigé par Julien Masmondet dans un programme Saint-Saëns.

Eva est très impliquée dans la musique de son temps et a créé de nombreuses œuvres, dont certaines lui sont dédiées (Pascal Zavaro, Lucas Debargue, Karol Beffa). Elle a enregistré le Concerto n°2 de Pierre Wissmer pour Claves avec le Hungarian Symphony Orchestra sous la direction d'Alain Pâris.

Également chambriste passionnée, Eva participe à l’Académie Seji Ozawa 2014 (Suisse) et joue sous sa baguette au Victoria Hall de Genève et au Théâtre des Champs Élysées à Paris. En récital avec piano, on a pu l'entendre aux Sommets Musicaux de Gstaad, à la Festspiele Mecklenbourg-Vorpommern en Allemagne, aux Rencontres Musicales d’Évian ainsi qu’au Konzerthaus de Berlin. Elle s’est produite en Russie au Mariinsky Concert Hall dans le cadre du Festival « White Nights » dirigé par Valeri Gergiev.

Eva joue un violon de Carlo Ferdinando Landolfi prêté par l’association « El Pasito »

 

(c) Nicolas Mercier

© 2013 Scenograph - Création PIXBULLE