Laurence Pagès

C’est  

par  

la  

recherche  

et  

l’écriture  

que  

Laurence  

Pagès  

entre  

dans  

la  

danse.  

Marquée  

par  

l’influence  

du  

butô  

et  

la  

pratique  

improvisatrice,  

elle  

crée  

 plusieurs pièces où la respiration occupe une place fondamentale : Cadrage-débordement  

(2004),  

Brigitte  

(2005).  

En  

2007,  

en  

résidence  

à  

Mains  

 d’oeuvres, elle crée le solo À  

un  

fil  

#1, soutenu et programmé par la Biennale de danse du Val-de-Marne, puis A  

un  

fil  

#2, produit par le festival «La danse  

de  

tous  

les  

sens»  

à  

Falaise/Calvados.  

En  

2008/2009,  

elle  

participe  

au  

programme  

Transforme  

proposé  

par  

Myriam  

Gourfink  

à  

l’Abbaye  

de  

 Royaumont. En 2010, elle crée le solo Corps de luttes coproduit par la Fondation Royaumont et l’ADDMD 11, et diffusé à la Biennale de danse du Val-de-Marne, L’Etoile du Nord, le festival Les Incandescences et les PSO. Puis, en 2013, elle crée en collaboration avec Christina Towle, Trois Souffles,  

fruit  

d’un  

long  

travail  

de  

recherche  

et  

d’écriture  

autour  

de  

partitions  

de  

souffles  

(co-production  

:  

Fondation  

Royaumont,  

CDC  

La  

Briquete- rie,  

CCN  

de  

Grenoble,  

Fondation  

Beaumarchais-SACD,  

Adami).

Parallèlement à ses créations, elle participe en tant qu’interprète à des projets de Didier Théron, Julie Nioche, Thierry  

 Laffont,  

 Brigitte  

 Dumez,  

 Christine  

 Gérard,  

 et  

 en  

 butô  

 avec  

 Gyohei  

 Zaitsu.  

 Depuis  

 plusieurs  

 années,  

 elle mène des ateliers de création avec des personnes exclues des dispositifs culturels traditionnels (précarité, milieux  

 hospitalier  

 et  

 carcéral,  

 etc.).  

 Ces  

 expériences  

 ont  

 été  

 le  

 support  

 d’une  

 réflexion  

 sur  

 les  

 enjeux  

 de  

 la  

 danse contemporaine en prison, menée dans le cadre d’un DEA en danse à Paris 8 et prolongeant des ques- tionnements sur les rapports de pouvoir et le politique, initiés durant ses études à Sciences-po. Elle a publié depuis  

de  

nombreux  

articles  

(SDHS)  

et  

participé  

à  

des  

colloques  

et  

conférences  

sur  

ce  

sujet.

Très engagée également dans la diffusion de la culture et de la pratique chorégraphique en milieu scolaire, elle a été chargée de mission en médiation culturelle sur ces questions au Centre National de la Danse (2009- 2012).  

Elle  

a  

notamment  

co-écrit  

dans  

ce  

cadre  

le  

livret  

pédagogique  

de  

l’exposition  

A chaque danse ses histoires et assure encore aujourd’hui pour le CND des formations autour cet outil.

Spectacles
© 2013 Opéra Eclaté - Création PIXBULLE