Devenez mécène

Eugénie Grandet L'argent domine les lois, la politique et les mœurs

D'après Honoré de Balzac. Entre dénonciation politique, hymne à l'amour et causticité balzacienne, le spectacle apparaît comme un terrible miroir de notre époque et un appel à la lutte. 

En 1830, Balzac tirait déjà la sonnette d'alarme : « Les avares ne croient point à une vie à venir, le présent est tout pour eux. Cette réflexion jette une horrible clarté sur l’époque actuelle, ou, plus qu’en aucun autre temps, l’argent domine les lois, la politique et les mœurs ». Dans un monde dominé par le calcul, la figure d'Eugénie Grandet apparaît comme une figure résistante à l'oppression financière. Au « tout pour l'argent » elle oppose le « tout par l'amour ».

Portée par six acteurs, cette « tragédie domestique digne de la famille des Atrides » restitue fidèlement l'écriture de Balzac. En solo, duo, trio, quatuor et même sextuor, les acteurs portent tour à tour chaque épisode du roman révélant l'humour, le drame et l'infini tendresse de Balzac pour ses personnages.

L'équipe sera en résidence au Théâtre de l'Usine du 15 au 25 novembre. Durant cette période, des élèves viendront à leur rencontre lors de répétitions publiques.

Genèse du projet

Du 26 novembre au 19 décembre 2014, Camille de La Guillonnière, directeur artistique et metteur en scène de la compagnie Le Temps est Incertain Mais on joue quand même ! anime un stage d’interprétation à L’Académie de l’Union, école supérieure professionnelle de théâtre du Limousin. Avec les étudiants, il aborde Eugénie Grandet, roman d’Honoré de Balzac. Ensemble, ils explorent le roman au théâtre mais aussi l’intime, les grands sentiments, l’amour inconditionnel contre l’égoïsme et le pouvoir de l’argent. De cette rencontre naît l’envie de poursuivre ensemble une recherche artistique et de monter un spectacle professionnel, mis en scène par Camille de La Guillonnière, avec Hélène Bertrand, Lara Boric, Erwann Mozet, Pélagie Papillon, Charles Pommel et Lorine Wolff, fraîchement diplômés de L’Académie.

Académie de l'Union, école supérieure professionnelle de théâtre du Limousin

Pour L’Académie, le théâtre est à la fois un art, une vocation, un métier, un acte politique et une entreprise. Elle propose donc un curriculum multiple et exigeant axé sur le jeu, les différentes approches du corps et de la voix, la pluralité des imaginaires et les potentialités d’invention du comédien. Des stages d’écriture et de réalisation viennent compléter cette formation intense qui s’évertue à former des acteurs créateurs, libres dans leur imaginaire et leur corps, à l’écoute les uns des autres, pétris du désir de cette aventure collective et humaine qu’est le théâtre. Depuis 1997, L’Académie jouit d’une dimension d’envergure internationale et est partenaire d’écoles nationales en Russie et au Canada. L’Académie est dirigée depuis 2015 par Jean-Lambert Wild.

Distribution
  • Mise en scène : Camille De La Guillonnière
  • Avec
  • Hélène Bertrand
  • Lara Boric
  • Erwann Mozet
  • Pélagie Papillon
  • Charles Pommel
  • Lorine Wolff
  • Création lumières : Luc Muscillo
  • Assistanat à la mise en scène et à la technique : Frédéric Lapinsonnière
  • Création et réalisation costumes : Nelly Geyres
  • Collaboration artistique : Jessica Vedel

Cie Le Temps est incertain mais on joue quand même !

Représentations

Théâtre de l'Usine, Saint-Céré
  • samedi 25 novembre 20h30
Tarifs

Tarif A spectacle placé
plein 19 €
réduit - liberté 16 €
passion 14 €
jeunes 5 €
Abonnements

Carte Liberté : 12€. Avec cette carte fidélité profitez du tarif réduit sur tous les spectacles de la saison d’hiver, en réservant tout au long de l'année.

Carte Passion : Pour 8 spectacles minimum achetés en une seule fois, vous bénéficiez de la carte Passion qui vous donne droit au tarif abonné sur tous les spectacles de la saison d’hiver, à des invitations surprises, des rencontres avec des artistes, des répétitions, des sorties de résidence…

Archives

- saison 2016/2017
- saison 2015/2016
- saison 2014/2015
- saison 2013/2014

© 2013 Opéra Eclaté - Création PIXBULLE