Devenez mécène

Bertrand Chamayou Piano

Artiste désormais incontournable de la scène musicale, Bertrand Chamayou est dôté d’un très vaste répertoire, impliqué dans la création contemporaine et oscillant d’un style à l’autre avec une facilité déconcertante, il impose aujourd’hui une assurance et une imagination saisissantes, ainsi qu’une remarquable cohérence dans son propos artistique.  

Programme (à titre indicatif)

Maurice Ravel : Jeux d'eau, Pavane pour une infante défunte, Sérénade grotesque, Gaspard de la nuit
Franz Liszt : Jeux d'eau de la villa d'Este, Sonetto 123 del Petrarca
Verdi / Liszt : Miserere from Il Trovatore
Franz Liszt :Venezia e Napoli ( gondoliera / canzone / tarentella )

Son parcours

Bertrand Chamayou commence à étudier le piano à huit ans. Peu de temps après, il entre au conservatoire de sa ville natale, d'où il sortira à l'âge de quinze ans pour rejoindre la classe de Jean-François Heisser au Conservatoire de Paris. Il donne alors ses premiers concerts, suit les conseils d'artistes tels que Murray Perahia, Leon Fleisher, Dimitri Bachkirov ou encore Aldo Ciccolini ; il remporte un deuxième prix au Concours international Krainev en Ukraine, un premier prix de piano au Conservatoire, et intègre le cycle de perfectionnement de cet établissement tout en se perfectionnant auprès de Maria Curcio à Londres.
En 2001, à la faveur de son quatrième prix au Concours international Marguerite-Long-Jacques-Thibaud, Bertrand Chamayou se met à donner de plus en plus fréquemment des concerts, soit en soliste, soit encore avec des chanteurs ou avec orchestre. Il s'est depuis produit de nombreuses fois en récital dans diverses salles prestigieuses (Pleyel, Théâtre Mogador, Gaveau, Théâtre du Capitole, Halle aux Grains de Toulouse, Corum de Montpellier, Gasteig de Munich, Conservatoire Tchaïkovski de Moscou etc…) ainsi que dans des festivals tels que La Roque d'Anthéron, la Folle Journée de Nantes, le Festival de Radio France et Montpellier Languedoc Roussillon, Piano aux Jacobins, Piano à Riom, Piano en Valois, les Flâneries Musicales de Reims, l'Orangerie de Sceaux, le Festival de Pâques de Deauville, le Printemps Musical de Saint Cosme.
Ses concerts le mènent aussi dans de nombreux pays (Allemagne, Belgique, Hongrie, Russie, Espagne, Portugal, Japon, Canada,… ).
Outre ses récitals, Bertrand Chamayou s'est produit en concerto avec divers orchestres français de grande renommée, tels que l'Orchestre philharmonique de Radio France ou l'Orchestre national du Capitole de Toulouse sous la direction, respectivement, de Lawrence Foster et Michel Plasson, et pratique assidûment la musique de chambre avec des partenaires comme Augustin Dumay, Renaud et Gautier Capuçon, le Quatuor Ysaÿe, le Quatuor Ébène, Xavier Phillips, Henri Demarquette. Il est invité par le festival Piano aux Jacobins, à Verbier, à l'Orangerie de Sceaux, etc… mais ne se contente pas d'illustrer le répertoire : on lui doit la création d'œuvres nouvelles signées Philippe Hersant, Guillaume Connesson, Karol Beffa, etc…
En 2011, il obtient le titre de « soliste instrumental de l'année » aux Victoires de la musique classique, titre qu'il remporte de nouveau en 2016.
En 2012, son enregistrement de l'intégrale des Années de pèlerinage de Franz Liszt, obtient le titre de meilleur « enregistrement de l'année » aux Victoires de la musique classique.

Les œuvres du répertoire choisi


Jeux d’eau de Maurice Ravel

« Les Jeux d'eau, parus en 1901, sont à l'origine de toutes les nouveautés pianistiques qu'on a voulu remarquer dans mon œuvre. Cette pièce, inspirée du bruit de l'eau et des sons musicaux que font entendre les jets d'eau, les cascades et les ruisseaux, est fondée sur deux motifs à la façon d'un premier temps de sonate, sans toutefois s'assujettir au plan tonal classique. »

Maurice Ravel, esquisse autobiographique, 1928

Pavane pour une infante défunte de Maurice Ravel

Écrite alors que Ravel étudiait la composition avec Gabriel Fauré au Conservatoire de Paris, la Pavane évoque la danse d'une infante à la cour d'Espagne : "...une pavane qu'aurait pu danser telle petite princesse, jadis à la cour d’Espagne"
Cette œuvre douce et mélancolique, qui fut toujours bien accueillie par le public, fait partie des compositions emblématiques de Ravel, qui la jugeait avec sévérité : « J’en perçois fort bien les défauts : l’influence de Chabrier, trop flagrante, et la forme assez pauvre. L’interprétation remarquable de cette œuvre incomplète et sans audace a contribué beaucoup, je pense, à son succès ».

Jeux d’eau de la Villa d’Este de Franz Liszt

Les Jeux d'eaux évoquent le baptême, car l'entrée du thème s'accompagne de la promesse de Saint Jean : « Mais l'eau que je lui donnerai deviendra en lui une source qui jaillira dans la Vie éternelle ». Ce sont les premiers Jeux d'eau pour piano, idée que reprendront notamment Maurice Ravel et Claude Debussy. Cette pièce est considérée comme un chef d'œuvre pianistique. Les difficultés d'interprétation y sont nombreuses : tierces staccato en arpèges et gammes, sauts, traits parallèles rapides, trémolos et trilles à deux mains.

Venezia i Napoli de Franz Liszt

En 1859 est publié un supplément au recueil italien de Liszt sous le titre Venezia e Napoli, qui regroupe trois évocations populaires (composées en 1838-1839) : Gondoliera d'après un thème de Peruchini, Canzone sur un motif d'Otello de Rossini et Tarentella inspirée par une canzone napolitaine.

Vidéo

Distribution

Nouveautés 2016-17

Carte Liberté : 12€. Avec cette carte fidélité profitez du tarif réduit sur tous les spectacles de la saison d’hiver, en réservant tout au long de l'année.
Carte Passion : Pour 8 spectacles minimum achetés en une seule fois, vous bénéficiez de la carte Passion qui vous donne droit au tarif abonné sur tous les spectacles de la saison d’hiver, à des invitations surprises, des rencontres avec des artistes, des répétitions, des sorties de résidence…

Presse

« [...] d’une virtuosité digitale, d’une hauteur de vue et d’un engagement musical ébouriffants. Finesse des gradations dynamiques, variété des couleurs, c’est du très grand piano ».

Éric Dahan, 20 décembre 2011, Libération

« Une intelligence et une éloquence qui n’appartiennent qu’aux grands. »

Christian Merlin, 5 Décembre 2012, Le Figaro

Représentations

Théâtre de l'Usine, Saint-Céré
  • dimanche 29 janvier 17h00
Tarifs

Tarif A Placé
série 1série 2
plein 27 € 22 €
réduit 24 € 18 €
abonnés 20 € 15 €
jeunes 10 € 10 €

Tarif réduit : détenteurs de la Carte Liberté, groupes à partir de 10 personnes, comités d’entreprises, adhérents Lieu commun.
Tarif abonné : détenteurs de la Carte Passion, demandeurs d'emploi.
Tarif jeune, 5€ sur tous les spectacles sauf ceux de catégorie A à 10€ : scolaire -18 ans, étudiant -26 ans.

Abonnements

Carte Liberté : 12€. Avec cette carte fidélité profitez du tarif réduit sur tous les spectacles de la saison d’hiver, en réservant tout au long de l'année.

Carte Passion : Pour 8 spectacles minimum achetés en une seule fois, vous bénéficiez de la carte Passion qui vous donne droit au tarif abonné sur tous les spectacles de la saison d’hiver, à des invitations surprises, des rencontres avec des artistes, des répétitions, des sorties de résidence…

Archives

- saison 2016/2017
- saison 2015/2016
- saison 2014/2015
- saison 2013/2014

© 2013 Opéra Eclaté - Création PIXBULLE